Chroniques·Non classé

The way you love

Auteure : Erin Graham

Editions : Addictives

 

Résumé :

Parfois, une seule nuit peut changer une vie… Arraché à un univers de violence et plongé dans l’inconnu, Quentin se retrouve désormais seul face à son destin, un enfer dont l’unique lumière se prénomme Célina. Mais la culpabilité et les secrets compromettent cet amour qui ne cesse de grandir depuis leur rencontre. Jusqu’au jour où tout bascule encore une fois. Neuf ans passent, Quentin, toujours un peu rebelle, est devenu chef étoilé. Le hasard place à nouveau Célina sur son chemin. Ils ne sont plus ado désormais. Les sentiments sont intacts, l’attirance plus forte que jamais. Mais tout n’est pas si simple : Quentin n’a pas réglé les problèmes de son passé. Quant à Célina, elle est sur le point de se marier… éder à la passion provoquerait un véritable tsunami. Mais n’est-il pas trop tard pour résister ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman d’Erin Graham. J’ai lu un roman de cette auteure qui avait été un gros coup de coeur. J’avais du coup vraiment envie de me plonger dans une autre de ses histoires. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

Quentin a 26 ans et vit au Japon depuis neuf ans. Il est désormais devenu chef étoilé. Il a ouvert son propre restaurant français il y a plusieurs années. Là-bas, il a enfin trouvé la paix. La vie est loin d’avoir été un long fleuve tranquille pour lui. Son enfance a été compliquée. Son père le battait lui et sa mère. Alors que quand il avait 15 ans, ils pensaient avoir trouvé une porte de sortie, un drame s’est produit et Quentin a été envoyé chez son oncle, en Normandie. Là bas, il a fait la rencontre de Célina.

« Il est celui, au-dessus de moi, qui veille sur mon cœur, sans jamais vouloir s’en emparer. Alors que mon petit muscle, là, contre ma poitrine, ne demande qu’à battre pour lui. »

Célina a 25 ans et vit en Normandie. Elle est responsable de salle dans le restaurant de Phil, l’oncle de Quentin. Elle est très proche de sa famille, surtout de sa soeur. Elle a traversé quelques problèmes alors qu’elle était adolescente elle aussi. Aujourd’hui, elle semble avoir trouvé son bonheur. Elle va se marier dans deux mois avec l’homme qui partage sa vie depuis huit ans.

« Je réclame le droit de t’aimer. Je ne peux plus retenir mon cœur. Il veut battre pour toi. »

Alors que Quentin était complètement perdu loin de ses repères à Nice, avec un oncle qu’il n’avait pas beaucoup vu dans sa vie, il a fait la rencontre de Célina. Tous deux étaient solitaires. Et au fil des jours, ils ont trouvé du réconfort dans la présence l’un de l’autre. Célina va devenir l’échapatoire de Quentin. Elle va faire taire ses démons. Ils vont se construire une bulle petit à petit et se rapprocher. Des sentiments forts vont naître.

« Je t’aime et que je veux que tu vives dans les étoiles, avec ou sans moi. C’est la seule place que tu mérites. Mais moi, je n’ai pas le droit de t’autoriser à m’aimer en retour. Ce serait un mensonge. »

Mais Quentin refuse de se laisser aimer. Il cache un secret qui le détruit chaque jour un peu plus. Il ne veut pas entraîner Célina, déjà si fragile, dans son enfer. Il refuse de se confier même-si elle a de plus en plus de mal à garder tout enfouit au fond de lui. Malgré cela, il ne peut s’éloigner d’elle. Elle traine un mal être profond et il va l’aider à le vaincre. Il va devenir son roc. Mais rien ne sera simple face aux combats qu’ils ont à mener tous les deux.

« Je n’ai pas le droit de t’aimer. Mais je peux : te chérir, t’idolâtrer, te vénérer, t’adorer, être folle de toi, être éprise de toi, avoir envie de toi, être amoureuse de toi, avoir eu le coup de foudre pour toi, raffoler de toi, ne penser qu’à toi, être dépendante de toi, respirer pour toi, souffrir pour toi, rire pour toi, pleurer pour toi, t’avoir dans la peau, ne vivre que pour toi et attendre le jour où tu me diras enfin que tu m’autorises à t’aimer. En attendant, toi et moi sur ton poignet, À jamais enlacés, Porte-nous, s’il te plaît, C’est notre manière d’exister… Je t’… (S’il te plaît, permets-moi un jour de remplir ces …) »

Il y a neuf ans, leurs chemins se sont séparés brutalement. Aujourd’hui, Quentin est de retour en Normandie pour remplacer son oncle dans son restaurant, puisqu’il vient d’avoir un AVC. C’est lui qui lui a transmis la passion du métier alors qu’il était encore adolescent. Ils pensaient tous les deux avoir tourné la page, avoir trouvé leurs équilibres mais leurs vies vont être chamboulées de nouveau. Les sentiments et l’attirance sont toujours là. Mais la rancoeur et la peur de souffrir de nouveau domine.

« Je t’aime à chaque minute, Quentin. Mon corps entier t’aime. Mon cœur, mon âme, mon esprit… Tout en moi t’aime à en souffrir atrocement. »

Tous deux s’accusent d’être à l’origine de leur rupture il y a neuf ans. Alors que s’est-il vraiment passé ? Malgré cela, ils vont devoir travailler ensemble. Le passé et le présent s’entrechoquent. Finiront-ils par s’expliquer ? Se laisseront-ils une seconde chance ? Prendront-ils le risque de dévier de leurs vies qui semblaient toute tracées ?

« Je comprends qu’il est et sera toujours celui que mon cœur a choisi. Celui qui le fait battre. Parfois fort. Parfois mal. Parfois trop faiblement, comme c’était le cas depuis son départ. Mais peu importe comment il le traite. Comment il l’a traité. Mon cœur ne veut rien savoir, il reste à lui. Totalement dédié à Quentin Fovat, n’en déplaise à ma raison, à ma morale, à ma tristesse et à mon ressentiment. »

J’ai beaucoup aimé cette lecture poignante et plutôt originale. Dès le prologue, l’auteure nous entraîne dans son histoire en évoquant un premier sujet fort : celui des violences conjugales. Et c’est loin d’être le seul sujet fort qu’elle évoquera dans ce roman, avec toujours beaucoup de justesse. Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est sa construction. Une grande partie du roman se passe dans le passé, quand les personnages se sont rencontrés adolescents. Je me suis directement attachée à ce petit couple plein de tendresse qui se construit doucement au fil des pages.

« Je l’aime plus que de raison, je le sais pertinemment. J’ai tout ouvert pour elle, au risque de souffrir un jour. Mais je ne peux pas aimer Lina à moitié. Je ne peux pas retenir mon cœur… Alors j’ai choisi de l’aimer sans limites parce qu’elle m’en a donné le droit, un jour, sur une plage, et que c’est tout ce qui compte. »

La plume de l’auteure est toujours aussi agréable à lire. Il est difficile de se défaire de ce roman. J’avais tellement envie de savoir la fin et en même temps, je n’avais pas du tout envie de quitter les personnages. Je les ai tellement aimés. Ils resteront ancrés un moment dans mon coeur de lectrice je pense. J’aime vraiment le rythme que met cette auteure dans ses romans. J’aime quand les relations mettent du temps à se mettre vraiment en place. J’ai malgré tout trouvé que l’histoire commençait un peu à tourner en rond à la fin. Ils ont eu vraiment du mal à vraiment s’expliquer. Mais c’était vraiment une superbe lecture riche en émotions et en amour.

« Lina… Petit lapin… Ne pleure pas, s’il te plaît. Je ne veux pas te faire pleurer… Pardon, mais je ne pouvais plus te résister… Tu as toujours été ma seule vérité… – Non, Quentin, je t’en prie, ne t’excuse pas. Tu viens de me faire respirer… pour la première fois depuis si longtemps… Embrasse-moi encore… »

Les personnages sont vraiment attachants et si bien construits. Quentin est un homme terriblement touchant. Il porte un tel poids sur les épaules. C’est un homme merveilleux et sensible qui a du mal à se voir tel qu’il est vraiment. J’avais envie de le prendre dans mes bras à de nombreux moments du livre. Il a tant besoin d’amour. Cet homme est courageux, attentionné, envoûtant, brillant, inaccessible et instable de par son passé douloureux. Sa relation avec sa mère est tellement belle. Célina est une femme un peu trop gentille, qui manque de confiance en elle. J’avais un peu envie de la faire réagir parfois mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier son personnage. Les problèmes qu’elle traverse m’ont touchés.

« Dans cet arbre, il y a un endroit où un jour, elle m’a volé mon cœur. Avec un câlin. »

Entre Quentin et Célina, c’est aussi doux que puissant. Ils s’accordent tellement bien l’un avec l’autre. C’est comme s’ils ne formaient qu’une seule et même personne. Leur histoire d’amour est aussi belle que douloureuse. C’était vraiment une jolie histoire pleine de tendresse. Si vous avez besoin d’amour, ce livre est fait pour vous. Il en est remplie de la première jusqu’à la dernière page. Sinon j’ai adoré le personnage de Vicky, la soeur de Célina, elle va pousser sa soeur dans ses retranchements et beaucoup aider nos deux âmes-soeurs. Je vous recommande grandement cette histoire déchirante et originale qui vous promettra de belles heures de lecture. De mon côté, je vais continuer à suivre cette auteure de près !

« Je la recouvre de toute la douceur de mon âme. Parce que cette attention que je brûlais de lui donner m’étouffait à force d’être contenue. Parce que j’ai besoin de déverser mon trop plein d’affection. Parce que j’ai besoin de lui donner tout de moi pour me raccrocher à cette réalité tellement incroyable qu’elle en est presque surréaliste. »

Note : 4,5/5

 

Elsa

 

Un commentaire sur “The way you love

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s