Chroniques·Non classé

Egomaniac

Auteure : Vi Keeland

Editions : Hugo Roman

Collection : New romance

 

Résumé :

Emerie a enfin trouvé le local idéal pour abriter son cabinet de psychologie spécialisé dans les thérapies de couple. L’adresse est parfaite, à New York, sur Park Avenue, pour un loyer plutôt modique. Et tout cela pendant la période des fêtes de Noël. Elle emménage sur le champ, l’occasion est trop belle. Peut-être un peu trop justement… Son monde s’effondre lorsqu’elle découvre que ce bureau n’est pas libre du tout mais appartient à un avocat spécialisé dans les divorces, Drew Jagger. Emerie joue souvent de malchance, voilà qui le prouve encore amplement. Mais comment peut-elle se sortir de cet imbroglio ? Pour des raisons très personnelles, Drew n’a pas une très bonne opinion des femmes. Alors quand il trouve une inconnue dans ses bureaux en travaux, son premier réflexe est de la mettre à la porte. Très vite. Mais Emerie est charmante et victime d’une escroquerie. Certes, il n’y a pas grand chose en commun entre une psychologue qui travaille à rapprocher les couples et un avocat spécialisé dans les divorces mais il pourrait se laisser attendrir, même si les rencontres qu’il a faites les 31 décembre sont souvent synonymes de problèmes pour lui.

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur ce livre dont le résumé me tentait tant. Je n’avais jamais lu de livre que Vi Keeland a écrit seule en plus jusqu’à maintenant. Mais j’adore les livres qu’elle a écrit avec Penelope Ward. J’avais bien envie de la découvrir en tant qu’auteure solo.

Emerie est conseillère conjugale. Elle oeuvre à sauver des mariages en péril. Elle croit en l’amour et aime aider les gens. Emerie est originaire de l’Oklahoma Elle vient de trouver le bureau de ses rêves à New York, idéalement situé pour un loyer très attractif. Elle s’empresse donc d’emménager. Côté cœur, c’est un peu compliqué. Les sentiments qu’elle éprouve depuis plusieurs années pour son meilleur ami ne sont visiblement pas réciproques. Mais Emerie continue de s’accrocher. C’est d’ailleurs pour se rapprocher de lui qu’elle a décide de venir vivre à New York.

Drew a 29 ans et est avocat spécialisé dans les divorces. Il a repris le bureau de son père lorsqu’il est mort il y a 3 ans. Il vit à 100 à l’heure. Il va au sport dès 5h. Son emploi du temps est bien chargé. Il est doué dans son domaine. Drew a une bien piètre vision de l’amour. A cause de son passé, il n’y croit plus. Il se contente de coups d’un soir.

« -La prolactine ? C’est quoi ? Une vitamine ? -C’est une hormone que l’on produit après l’orgasme. ça donne envie de dormir. Vous avez essayé la masturbation juste avant de vous coucher ? »

Quand Drew rentre de vacances, il trouve Emerie installé dans son bureau. Il la prend directement pour une folle. Mais en fait, Emerie a été victime d’une arnaque. Pour elle, tout s’effondre. Elle avait tout prévu. Ses meubles doivent arriver d’un jour à l’autre. Et elle a déjà communiqué cette adresse à ses patients. Et surtout, elle n’a plus aucune économie. Drew va l’aider à tenter de résoudre ce problème. Il va se prendre d’affection pour elle et lui proposer de partager ce bureau avec lui en échanger de quelques services.

« Emerie Rose, depuis le jour où tu t’es introduite par effraction dans mon bureau, que tu l’as vandalisé et que tu m’as montré tes fesses, j’ai l’impression qu’il me manque une partie de moi lorsque je ne suis pas avec toi. Tu es la couleur dans mon univers en noir et blanc. Avant de te rencontrer, je ne comprenais pas pourquoi ça ne fonctionnait jamais avec personne. Mais je l’ai enfin compris : c’est parce qu’elles n’étaient pas toi. »

Ce n’est pourtant pas le genre de Drew d’habitude. Mais la personnalité explosive et les formes d’Emerie l’attirent. Celle-ci n’a pas peur de se confronter à lui. De son côté, même-si l’égo surdimensionné et les sous-entendus pervers de Drew l’agacent un peu, Emerie est aussi attirée par lui. Mais tous deux n’ont pas les mêmes attentes. Drew a du mal à se confier. Il a peur de l’amour. Mais coucher ensemble et continuer de se croiser tous les jours au bureau pourrait s’annoncer dangereux. Alors Emerie arrivera-t-elle à faire tomber ses barrières ? Laissera-t-elle tomber l’amour pour l’homme qu’elle aime depuis 3 ans en silence ?

« Quand il se glisse dans le lit à mes côtés, je l’enlace étroitement. Peut-être, je dis bien peut-être, que ni lui ni moi n’avions trouvé la bonne personne avant… parce qu’on ne s’était pas encore rencontrés. »

J’ai adoré ce livre aussi drôle que touchant. Je me suis laissée porter dans cette histoire plutôt légère. J’ai directement accroché à la relation pleine de franchise qui se tisse entre les personnages. Certains passages étaient juste hilarants. Le mystère autour du passé du personnage masculin nous amène à tourner les pages sans même nous en rendre compte pour savoir ce qu’il a vécu pour être aussi amer. Entre les chapitres du présent s’entrecoupent des chapitres du passé de Drew. Ces chapitres ajoutent un vrai plus à l’histoire. Et la plume de l’auteure est vraiment addictive.

« Je t’aime aussi, Drew. Je ne le savais pas avant de le ressentir pour de vrai, mais à présent j’ignore si j’ai jamais été vraiment amoureuse avant toi. »

Les personnages sont vraiment attachants. Emerie est une femme douce, directe et haute en couleurs. Elle n’a pas sa langue dans sa poche. Mais c’est surtout une femme complexée par ses formes. Drew est un homme arrogant, mystérieux et séduisant. Sous son apparence de dur à cuire, il a un grand cœur. J’ai adoré son côté taquin même s’il pouvait se montrer un peu lourd parfois. Son histoire m’a touché. Grâce à Emerie, il va retrouver la passion qu’il avait perdu dans son travail et réapprendre à avoir confiance en l’amour. Avec elle, il est très protecteur et attentionné. Tous deux sont très joueurs. La construction de leur histoire était vraiment super sympa à suivre. Je vous recommande grandement cette histoire.

« J’ai l’impression qu’elle vient de me décerner une couronne. En cet instant, je suis un roi. Je ne sais pas vraiment ce que j’ai fait pour la mériter, mais je suis assez affamé pour m’en moquer. Elle est à moi, je la garde. Et cette fois, j’ai bien l’intention de la garder pour toujours. »

« Parce qu’entre les disputes, l’arrachage des vêtements et la baise de compensation, je suis tombée follement amoureuse d’un homme inattendu au moment le plus incongru. Et il s’est avéré que c’était exactement ce dont nous avions tous les deux besoin. »

Note : 4.5/5

 

Elsa

6 commentaires sur “Egomaniac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s