Chroniques·Non classé

Teach me love

Auteure : Erin Graham

Editions : Addictives

Résumé :

Andréa est lumineuse, volontaire et pleine d’humour. Quand elle rencontre Yanaël en cours de littérature, elle est immédiatement intriguée, fascinée… Il est tout ce qu’elle n’est pas ! Déprimé, solitaire, insaisissable… Yanaël est à l’opposé des hommes qu’elle fréquente d’habitude. Pourtant, elle va devoir s’y faire. Obligés de travailler ensemble sur l’écriture d’une romance, les deux étudiants se rapprochent, se confrontent, s’attirent et s’opposent, tout comme les personnages de leur livre vont s’écorcher avant de se trouver. Mais la vie est bien plus compliquée en vrai !

« Sa souffrance est réelle, et certainement bien pire que ce que je m’imaginais. Je sais, enfin, je sens que ma présence à ses côtés est à double tranchant. Plus on est riche et plus on a de choses à perdre. C’est ce qu’il est train de réaliser. Et c’est aussi ce qui le terrifie. »

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur ce livre dont le résumé m’a direct tenté. Je remercie Léna des éditions addictives pour l’envoi de ce service presse.

Andréa a 22 ans. Elle emménage au Havre chez sa mère, son beau-père qui a seulement 10 ans de plus qu’elle et leurs enfants. C’est loin de l’enchanter. Andréa n’a pas de bonnes relations avec sa mère. Elle lui en veut d’avoir quitter son père dix ans plus tôt. Elle la considère comme une ennemie et a fuit tout contact avec elle depuis. C’est son père qui l’a élevée depuis ce jour. Elle a une relation fusionnelle avec lui. Mais pour les études qu’elle veut faire, elle n’a pas le choix, elle doit vivre chez sa mère. La cohabitation s’annonce mouvementée !

« Ce mec est en train de devenir ma drogue. À chaque fois qu’il donne un petit peu de lui, même une partie insignifiante pour le commun des mortels, moi, je plane. Et quand il reprend tout, je me tape une descente affreuse… Parce que moi, je réclame plutôt une overdose ! »

Yanaël a 24 ans et un sacré vécu derrière lui. Il est le papa d’une petite fille de 4 ans qu’il élève seule. Sa femme s’est suicidée 6 mois après la naissance de leur fille. Il n’a jamais réussi à comprendre cet acte. Cette épreuve l’a complètement changée. Yanaël est devenu un homme très renfermé qui est indifférent au monde qui l’entoure alors qu’il était populaire avant. Le moindre contact avec une personne extérieure l’angoisse et lui fait perdre tous mes moyens. Il est en proie à des troubles sans fin. Il évite un maximum les endroits trop fréquentés. Sa vie tourne uniquement autour de sa fille. C’est pour elle qu’il a tenu bon. C’est son unique raison de vivre.

« Elle est venue me chercher dans ma solitude et mon enfer, et me tire doucement vers la vie normale. Colorée, joyeuse et légère. J’ai envie qu’elle me retienne encore quelques instants dans cet univers. J’ai l’impression que si je la lâche, je vais me faire ensevelir à nouveau. »

Andréa et Yanaël sont tous les deux en DEA « Littérature et scénarios ». Et ils vont devoir écrire une romance ensemble. Si écrire un roman à quatre mains n’est déjà pas chose simple, écrire une romance avec Yanaël, qui est incapable de communiquer avec les autres et de rester trop proche d’eux, s’avère encore plus compliqué. Surtout qu’Andréa n’y connait rien à l’amour et que Yanaël a fait une croix dessus. Cette histoire pourrait réveiller ses démons. Malheureusement ils n’auront pas le choix s’ils veulent leur diplôme et vont devoir trouver une solution pour travailler ensemble.

« Je comprends qu’il a besoin de vivre. Coûte que coûte, il se bat pour combattre un mal profond, celui que je croyais disparu, mais qui ce soir, apparemment, est revenu en force. Ce que ce démon ne sait pas, c’est que je suis sa pire ennemie. Moi aussi je rentre en guerre. Contre ce mal qui ronge mon homme. Je ne vais pas le laisser se battre tout seul. »

Et si Andréa n’avait pas l’intention d’avoir de mec cette année, Yanaël la trouble et lui plait comme aucun autre avant lui. Son regard apeuré l’intrigue. Elle ne peut s’empêcher de le protéger et de tout faire pour le rassurer. Entre eux deux, les premiers échanges ne seront pas des plus simples. Ils sont aux antipodes l’un de l’autre. C’est par l’écriture de ce roman qu’ils vont se découvrir en amenant un peu d’eux dans leur personnage respectif. Et si cette romance sur le papier devenait réelle ? Andréa réussira-t-elle à percer la carapace de Yanaël ? Yanaël sera-t-il plus fort que toutes ses peurs ?

« Nous nous sommes rapprochés pour écrire une romance, mais la vraie romance, nous ne l’avons pas rédigée en définitive. Nous l’avons fait naître en nous. Puis fait grandir, nourrie avec nos sourires et nos hésitations. Elle a ensuite pris le pas sur nos volontés et s’est épanouie sans nous attendre. Aujourd’hui, elle s’est insérée au fond de nos entrailles et c’est elle qui nous guide, en méprisant la raison et la logique. »

J’ai du mal à savoir par où commencer tellement j’ai aimé ce livre. C’est un énorme coup de cœur. Ça faisait un moment que j’avais pas été autant enthousiaste sur une lecture. Dès les premiers chapitres, j’ai été parcouru par tout un tas d’émotions et envoûtée par la plume de l’auteure si magique. J’ai adoré l’intrigue de base. C’était tellement bien trouvé. Ce livre est tellement intense et en même temps il a sa petite touche d’humour qui fait du bien. Tout est parfaitement bien dosé. Cette histoire est tout simplement magnifique. Les personnages sont tellement attachants.

« Alors oui, ça fait peur, ça fait mal, mais ça peut aussi faire rire, frissonner, rendre heureux. À choisir, je préfère les montagnes russes de la vie à l’immobilisme de la prudence. J’aimerais tellement qu’il le réalise lui aussi. »

Andréa est une femme pleine de vie, sans filtre et un peu folle qui s’ouvre facile aux autres. Et en même temps, elle est capable d’être douce et rassurante avec Yanaël. Son personnage est rafraîchissant. J’ai adoré suivre l’évolution de son personnage au fil des pages. C’est une femme extraordinaire.

« Je la garde serrée contre mon torse. J’ai besoin de reprendre pied. Elle doit sentir mon cœur qui bat comme un dératé, parce que ce que je viens de faire est juste un exploit pour moi. Aller risquer de me faire envoyer paître, puis l’embrasser en m’offrant à elle, et tout ça dans un lieu où n’importe qui aurait pu passer et nous voler notre intimité, c’est une épreuve. »

Yanaël est un homme que la vie n’a pas épargné. Il n’a plus confiance en elle et n’a plus goût à rien. C’est un homme magnétique, discret, mature et très sensible. Il est en proie à un profond mal être et a du mal à gérer ses émotions. Pour lui, communiquer avec le monde extérieur est une vraie épreuve. Je n’avais encore « rencontré » de personnage aussi complexe. C’était très émouvant de le suivre dans tous ses tourments. Il a tellement honte de l’homme qu’il est. J’avais tout le temps envie de le prendre dans mes bras pour le réconforter. C’est un Papa exceptionnel qui a du mal à joindre les deux bouts souvent mais qui ne se plaint jamais. Son personnage est fascinant. Il m’a fait craquer comme jamais aucun autre avant je crois.

« Voilà ce que je suis. Je devrais en avoir honte, et c’est le cas. Mais tout ça, le peu que j’ai… je te le donne. Je promets de t’aimer comme tu le mérites, si tu veux bien me pardonner. Je te promets de t’aimer sans me poser de questions et sans avoir peur de l’avenir, parce que de toute manière, mon avenir, je ne le vois pas sans toi. »

Entre Andréa et Yanaël, rien n’est simple. Yanaël ne sait pas aimer. Pour lui, c’est un fardeau. L’amour l’a toujours fait souffrir. Il a peur de la chute et considère qu’il n’a rien à offrir. Sa vie est déjà assez remplie. Grâce à Andréa et à toutes ses petites attentions, pas à pas, il va réapprendre à vivre et sortir de sa zone de confort. J’ai adoré les voir s’apprivoiser au fil des pages en prenant leur temps. J’ai eu les larmes yeux de voir Yanaël se mettre autant à nu et de le voir faire tous ces efforts. C’était tellement beau de la voir s’ouvrir et s’épanouir et à la fois troublant de le voir paniquer pour des choses qui peuvent sembler si normales. Il mène un combat intérieur sans fin.

« Lui dire que je suis désolé de lui avoir fait croire n’importe quoi, que j’essayais de la blesser pour qu’elle me déteste, alors que je veux qu’elle m’aime. Je veux qu’elle reste avec moi, et j’aimerais tellement ne pas avoir peur de tous ces sentiments qui me ravagent le cerveau de plus en plus violemment depuis que nous nous sommes embrassés. »

Je suis tombée sous le charme de ce couple si fort. Ils vont apprendre beaucoup l’un de l’autre. Leur histoire est tellement passionnelle et pleine de tendresse. Leur complicité est tellement belle. Ils s’équilibrent parfaitement l’un et l’autre. Ils forment une merveilleuse famille avec la petite Maélys. Elle est tellement adorable. Je n’oublierais jamais ces personnages je crois. Ils m’ont touché en plein cœur. Je voulais à la fois faire durer cette lecture pour ne pas les quitter et en même temps j’avais tellement envie de les voir heureux. Je les quitte avec un gros pincement au cœur.

« Je t’aime, Andréa. Ça me détruit. Ça me fait perdre totalement la raison. En même temps ça m’aide à survivre quand tu es loin de moi. J’y comprends rien, je le gère vraiment mal, mais j’aime ça. J’aime t’aimer au-delà de toute raison. C’est tellement confus que je ne sais pas ce que je préfère. T’aimer ou savoir que tu m’aimes. »

J’ai beaucoup aimé les références littéraires qui apparaissent tout au long du roman. Je me suis reconnue dans les ressentis d’Andréa sur ses lectures. Ce livre nous apprend aussi beaucoup de choses sur le processus d’écriture d’un roman. C’était vraiment intéressant. Je vous recommande grandement ce livre plein d’émotions et authentique qui ne pourra que vous chambouler. Par contre, je vous préviens, Yanaël est à moi haha. Moi je vais suivre l’auteure de près je crois maintenant. Je la félicite vraiment pour cette histoire si bien construite. Une vraie merveille !

« Son amour à elle est étincelant. Puissant. Il nous porte vers le meilleur de nous. Nous donne l’envie de nous surpasser pour le faire briller encore plus. C’est un véritable bonheur que de se laisser porter par un tel élan. J’ai envie de tout faire pour être digne de cette chance qu’elle m’offre. »

Note : 6/5

 

Elsa

 

4 commentaires sur “Teach me love

  1. Ta chronique m’a l’air très complète mais je ne l’ai pas lu en entier car elle est tellement détaillée que j’ai peur de me spoiler !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s