Chroniques·Non classé

Too late

Auteure : Colleen Hoover

Editions : Hugo Roman

Collection : New romance

 

Résumé :

Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issue qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique ; de plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule. Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation. Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer. Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d’elle et il fait tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui. Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau CoHo. C’est une de mes auteures préférées. Je ne pouvais pas ne pas lire ce livre malgré qu’il soit bien différent de ses autres livres et que j’ai vu des avis mitigés.

Sloan a 20 ans. Elle s’est élevée seule. Sa mère est toxicomane. En plus de s’occuper d’elle, Sloan a dû jouer le rôle de la mère avec ses deux frères handicapés qui ont seulement deux ans de moins qu’elle. Elle n’a jamais pu avoir une vie normale. Grâce à une aide de l’Etat, son frère encore vivant a pu avoir une place dans un centre. Et Sloan a pu finalement entreprendre des études et commencer enfin à vivre comme toutes les jeunes filles de son âge.

« Je ne sais même pas pourquoi je pleure. Peut-être, parce que, jusqu’à maintenant, j’ignorais ce que cela faisait d’être appréciée, respectée. Jusqu’à maintenant, je n’avais aucune idée de ce que cela faisait d’être choyée. Personne ne devrait passer toute sa vie sans s’être senti choyé un jour ou l’autre, ne serait-ce que par ses parents. Pourtant, c’est mon cas depuis 20 ans. Jusqu’à aujourd’hui. »

Pendant sa première année d’études, elle a fait la rencontre d’Asa. Elle est vite tomber amoureuse de lui et des sensations qu’il lui faisait éprouver. C’était son premier garçon. Sloan s’est laissée aller dans cette relation. Seulement, elle s’est très vite rendue compte qu’Asa était loin d’être un homme bien. Mais elle n’avait pas d’autres choix que de rester avec lui. L’Etat avait arrêté de prendre en charges son frère et Asa a accepté d’aider Sloan en payant désormais la pension de son frère chaque mois.

« J’essaie de dégager mes mains mais il les serre trop fort, me rappelant que je ne suis qu’une prisonnière dans mon propre lit, qu’il est le gardien de la chambre. Asa m’a toujours fait sentir que mon corps était à sa disposition. Il n’est pas méchant pour autant, il n’utilise jamais la force, mais il a continuellement envie de moi, et ça commence à m’exaspérer. Comme en ce moment. À six heures du matin. »

Sloan est piégée dans cette relation toxique. Si elle le quitte, son frère n’aura plus sa place dans le centre. Et Sloan devra cesser ses études pour s’occuper de lui à plein temps comme avant. Asa lui offre aussi un toit. Elle vit avec lui depuis 2 ans maintenant et avec d’autres hommes aussi cinglés qu’Asa. Sa porte est ouverte à qui souhaite entrer. Et même-si chaque jour, elle vit un enfer, l’essentiel c’est son frère. Elle est prête à tout accepter pour lui même-si elle sait qu’elle vaut mieux qu’Asa. Elle est obligé de fermer les yeux sur les horreurs qu’il commet. Sloan rêve juste d’avoir son diplôme pour pouvoir fuir. Il lui reste encore un an avant la liberté.

 « J’enroule les jambes autour de sa taille, en espérant lui donner l’impression que je prends du plaisir aussi. Dès que je me montre un peu intéressée, il termine plus vite. »

Asa est un homme abject. Il est à la tête du plus grand réseau de traficants de drogue de l’histoire de l’université. Il a massacré innombrables vies. Asa n’a jamais été équilibré. Son père lui a donné une vision de la femme assez spéciale. Aujourd’hui, il a fait de Sloan sa chose. Il la contrôle et la surveille du matin au soir. Il la bat, la viole et la trompe. Il est complètement cinglé. Il l’aime mais d’une façon tordue. Quand il l’a rencontrée, Sloan était pure et innocente, il l’a souillée.

« Quand un homme va voir ailleurs, c’est purement physique. Nous sommes attirés par les hanches d’une femme, par ses jambes, par son cul, par ses seins. Ça ne touche qu’à l’acte sexuel. Quelques allers et retours et au revoir. Quand une femme va voir ailleurs, c’est purement mental. Elles sont guidées par leurs émotions, par leurs sentiments. Si une femme baise un homme, ce n’est pas parce qu’elle bande. C’est parce qu’elle veut qu’on l’aime. Voilà pourquoi je trompe Sloan. Et pourquoi Sloan n’a pas le droit de me tromper. »

Carter a 25 ans et est la nouvelle recrue d’Asa mais ce qu’il ignore, c’est que Carter est un flic sous couverture. Il est là pour récupérer le plus d’informations possibles et démanteler le réseau d’Asa. Et ce que Carter n’avait pas imaginé, c’est de tomber amoureux de Sloan. Carter est l’opposé d’Asa. C’est un homme gentil et respectueux. Il représente tout ce que Sloan aimerait avoir. C’est la première personne de sa vie qui se soucie vraiment de ce qu’elle ressent. Dans ses bras, elle trouve du réconfort. Il l’apaise. Mais comment réagira Sloan en apprenant qui il est vraiment ?

« Non, tu ne l’aimes pas. Peut-être que tu l’as aimé. Mais l’amour a besoin de respect pour survivre. Et tu n’en éprouves aucun pour lui. »

Sloan perturbe la mission de Carter. Elle l’écarte du droit chemin. Il est complètement perdu entre ses deux personnages. Se laisser trop guider par ses émotions pourraient lui coûter cher. Asa n’est jamais loin. Et les regards qu’ils portent l’un sur l’autre ne trompent pas. Que se passera-t-il quand Asa découvrira leur liaison ? Arriveront-ils à mettre Asa hors d’état de nuire ? Sloan et Carter pourront-ils s’aimer au grand jour sans danger ? Une relation peut-elle vraiment naître parmi les mensonges ?

« Et chaque fois que je la retiens, chaque fois que je lui caresse les cheveux, chaque fois que je m’assieds près d’elle en cours, chaque fois que je la mets dans ces situations somme toutes innocentes, je la pousse davantage au bord de la falaise. Si je ne trouve pas le moyen de m’éloigner d’elle, je vais finir par la voir tomber. »

Je ressors de cette lecture en étant assez perplexe. L’histoire est captivante, sombre et tellement différente de ce que CoHo nous propose d’habitude. Mais ce n’est pas cela qui m’a dérangé. Au contraire, j’ai adoré le côté thriller caché derrière la romance. Encore une fois, Colleen a su me faire ressentir de multiples émotions entre effroi et colère. J’ai beaucoup aimé l’histoire jusqu’à l’épilogue. L’intrigue est intéressante. Les personnages sont superbement bien construits. La plume de Colleen est toujours aussi addictive. Elle a su me transporter dans ce nouvel univers dès les premières pages.

« Je te déteste Asa. Je te déteste tant. Quand tu voulais coucher avec moi, je pleurais. Quand tu venais te coucher le soir, je priais pour que tu ne me touches pas. Quand tu m’embrassais, je me disais que la mort devait avoir meilleur goût que toi. »

Mais après l’épilogue, l’histoire devient complètement décousue. C’était la volonté de Colleen de la publier comme elle l’a écrite sur wattpad. Mais je n’ai pas du tout accroché. Ça partait dans tous les sens. Alors que l’épilogue est annoncé, il reste encore 150 pages à lire. On passe de l’épilogue, au prologue pour en revenir à l’épilogue. Ça devenait vraiment long et répétitif. Je n’en voyais plus la fin. Pourtant, ces pages sont essentielles à l’histoire et offre de nombreux rebondissements. Mais la structure du livre m’a vraiment dérangé et empêché d’apprécier l’histoire jusqu’au bout.

 « Dès que la douche se met en marche, je resserre encore ma prise et m’introduis si violemment en elle qu’elle crie. Aussitôt, je couvre sa bouche et commence à aller et venir brutalement. J’ignore si elle crie parce que ça lui plaît ou parce que ça lui fait mal. Et cette seule idée m’excite encore plus. »

Le personnage d’Asa est à la fois imprévisible et tellement fascinant. C’est un homme cruel et un manipulateur. Il a une très grande place dans l’histoire. Sa personnalité m’a vraiment perturbée. C’était vraiment déroutant d’être dans sa tête. Sloan est une femme forte et touchante. Une femme discrète et douce. Carter va devenir son espoir, sa lumière dans les ténèbres. Carter un homme introverti et protecteur. Avec lui, elle va retrouver son côté sûre d’elle. Il va lui ouvrir le chemin de l’amour et devenir sa raison de vivre alors qu’elle n’avait plus envie de rien. Le lien qui les unie est vraiment puissant.

« L’amour ne devrait pas peser comme une charge nouvelle. Il devrait rendre la vie légère comme l’air. Asa a fait de chaque aspect de ma vie un poids supplémentaire. Luke me donne l’impression de planer. Je suppose que c’est la différence entre le véritable amour et l’amour égocentrique. D’un côté, on se sent tenu en laisse… de l’autre, on se sent voler. »

Malgré les points négatifs de ce livre, je vous le recommande quand même. Je pense qu’il faut se faire son propre avis sur ce livre. C’est un livre qui vaut le détour. Un roman tragique avec des scènes qui peuvent déranger. Un roman entre amour et haine qui évoque des sujets forts et met en lumière les problèmes du système judiciaire aux Etats-Unis. Et malgré tout ce qu’on a pu dire sur le côté dark romance de ce livre, je l’ai trouvé vraiment soft. Mais ça reste un livre compliqué à lire et vraiment dur. Donc les avertissement sont quand même légitimes. Moi je suis habituée à la dark romance. J’ai lu bien pire. Mais pour ceux qui n’en ont jamais lu, réfléchissez bien avant de vous lancer.

« L’amour ne se trouve pas. Il vous trouve. L’amour vous trouve dans le pardon à la fin d’une dispute. L’amour vous trouve dans l’empathie que vous ressentez pour quelqu’un d’autre. L’amour vous trouve dans les bras que quelqu’un vous offre après une tragédie. L’amour vous trouve dans la fête après avoir vaincu une maladie. L’amour vous trouve dans le désespoir après avoir été vaincu par une maladie. »

Note : 3,5/5

Achetez la version ebook en cliquant ici.

 

Elsa

9 commentaires sur “Too late

    1. Je comprends. Il est très différent et n’était pas du tout prévu à la publication de base donc il n’est pas toujours bien structuré. Mais je regrette pas de l’avoir lu moi. C’était quand même une bonne lecture riche en émotions.

      J'aime

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre !!! Je l’ai lu hyper vite je pense comme toi, j’ai aussi beaucoup aimé avoir les ponts de vues des 3 personnages, j’ai vraiment détesté Asa il est effrangeant mais j’ai beaucoup aimé Carter et Sloan 🦋

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s