Non classé

Save me – catch & shoot

Auteure : Iris Julliard

Editions : Addictives

 

Résumé :

Apolline ne cherche pas l’amour, elle cherche à se reconstruire, maîtriser ses sentiments, reprendre le contrôle cinq ans après un accident qui a changé à jamais sa vie. Psychologue spécialiste des chocs post-traumatiques, elle mène une existence bien rangée, loin de ce qui pourrait la faire paniquer, elle qui ne supporte pas la foule.  Keagan a réalisé son rêve en devenant le meneur vedette de l’équipe de basket de Boston, les Celtics. Depuis toujours, il ne rêve que d’une chose, être le meilleur pour ne plus jamais manquer de rien, il sait que la vie est fragile, qu’il faut en prendre soin. Quand ils se rencontrent, lors d’un speed dating dans le noir, ils ne le savent pas encore, mais leur passé est lié de façon inextricable. On dit souvent que si deux personnes sont faites pour être ensemble, elles se retrouveront un jour. Pour le meilleur… ou pour le pire ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur ce roman qui m’intriguait beaucoup. J’avais adoré le premier livre de l’auteure en plus. Merci à Carole des éditions addictives pour ce service presse.

Apoline a 27 ans et vit à Boston. Elle a une vie bien remplie. Depuis ses 18 ans, suite à la mort de ses parents, elle se gère toute seule. Elle jongle entre les cours de psycho qu’elle donne à l’université, ses consultation à son cabinet, les quelques conférences qu’elle donne de temps en temps et sa fille de 4 ans. Elle vit en colocation avec sa meilleure amie. Elle est séparée du père de sa fille, le seul homme qu’elle ait jamais aimé, depuis plusieurs années déjà mais elle a gardé de très bonnes relations avec lui. Apoline se bat aussi chaque jour contre un traumatisme qu’elle a subi il y a 5 ans.

« Elle est si mystérieuse. Plus que je la regarde, plus elle me captive. Elle est une énigme à elle toute seule ; une équation dont je rêve de trouver la solution. Alors que les maths, ce n’est vraiment pas mon truc… »

5 ans plus tard, elle n’a pas oublié. Au contraire, elle est déterminée à retrouver celui qui a fait basculer sa vie. Elle a besoin de comprendre pour enfin avancer pleinement. Depuis 5 ans, Apoline fuit la foule pour éviter une énième crise de panique. Ce traumatisme la suit chaque jour dans sa vie. Elle se sert de sa propre expérience chaque jour dans son métier. Elle sensibilise même les gens lors de conférence pour que personne ne vive plus jamais ce qu’elle a vécu. Apoline aime tout contrôler.

« Je me battrai pour elle. Un match n’est jamais terminé tant qu’on ne s’est pas battu. Et une chose est sûre : hors de question que je déclare forfait. »

Lors d’un speed dating dans le noir, elle va rencontrer Kaegan. Il est basketteur professionnel. C’est le meneur des Celtics. Un des meilleurs joueurs de sa génération. Sa vie entière tourne autour du basket. Il passe des heures à s’entraîner chaque jour. Malgré son statut, il reste humble. Pour lui, la vie n’a pas toujours été facile. Son père les a laissés criblés de dettes lui, sa petite sœur et sa mère alors qu’il avait à peine 10 ans.

« On dit souvent que notre instinct guide notre existence, le mien m’a conduit jusqu’à elle, et une chose est sûre, je n’ai aucune envie de la laisser filer. »

Suite à cela, Kaegan a presque pris la place du père dans sa famille, s’occupant de sa petite sœur pendant que sa mère faisait tout pour tenter de joindre les deux bouts. Kaegan a dû se battre pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. Il a la tête sur les épaules et est bien conscient que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. C’est pour cela qu’il a aussi obtenu son diplôme de littérature : sa seconde passion.

« Il y a cette connexion entre nous, ce lien invisible. Comme le vent, on ne peut pas le voir, juste le sentir. Il nous embrasse, nous étreint de toutes ses forces sans que l’on puisse s’en défaire. »

Entre eux, l’alchimie est immédiate. Mais tous deux sont déjà très occupés. Et Apoline a peur qu’aucun homme ne puisse accepter sa fille et les nombreux fantômes qui traînent dans son placard. Elle n’est pas simple à apprivoiser. Elle ne se livre pas facilement. De son côté, Kaegan est bien déterminée a la faire tomber dans ses filets. Elle l’obsède, éveille sa curiosité et lui fait ressentir des choses nouvelles.

« Comme si lui aussi sentait cette connexion entre nous. Ce lien si naturellement tissé qu’un cordage de bateau. Mon corps est en train de s’amarrer à son port. Mon cœur, lui, est sur le point de jeter l’ancre pour prendre le temps d’aimer à nouveau et de faire confiance. »

Avec lui, Apoline va lâcher prise, réapprendre à vivre, se retrouver et se libérer. Il lui fait perdre tout contrôle et la fait sortir de sa zone de confort. Mais une relation est-elle vraiment possible entre eux ? D’autant que leurs passés sont étrangement liés et pourraient aussi bien les rapprocher que les séparer…

« Elle a gravé dans mon cœur les sentiments d’un homme. Elle a fait sa place, doucement, à sa manière, sans l’avoir réellement voulu. Rien ne nous prédestinait à nous rencontrer, rien n’était prémédité. La vie a décidé pour nous, il y a des années déjà… »

Ce livre est un beau coup de cœur. Je suis directement entrée dans le nouvel univers que nous offre l’auteure. J’avais déjà beaucoup aimé son premier roman. Mais celui-ci est encore meilleur. L’histoire est tellement bien ficelée. C’est vraiment dingue. J’ai adoré toutes les métaphores avec l’univers du basket. Les titres de chaque chapitre sont tellement bien trouvés. On sent qu’il y a eu un travail énorme dans ce livre. Je suis littéralement subjuguée par cette histoire. J’ai appris tellement avec ce livre, au travers de ces deux personnages uniques. Ce livre m’a autant émue que fait sourire. La plume de l’auteure est tellement agréable et riche. J’aurais aimé que cette histoire ne s’arrête jamais.

« C’est réel. Mon amour. Tout ça. Mon cœur qui cogne comme un forcené quand tu es là. C’est réel. Je veux tes soupirs et tes rires, tes cauchemars et tes rêves, tes peurs et tes envies, je veux tout… »

Je me suis tellement attachée aux personnages. Malgré ses failles, Apoline a de l’assurance et du caractère. C’est une femme élégante et discrète. Elle est amochée par la vie mais ne se laisse pas abattre. Elle mène tout de front avec une force incroyable. Kaegan est l’homme parfait. Il a fait fondre mon petit cœur. C’est un homme méritant, intelligent, mature, généreux, attentionné, doux et protecteur. Un vrai gentleman. Mais aussi un guerrier. Il a tout construit tout seul.

« On dit qu’il ne faut pas plus d’une minute pour tomber amoureux, moi il m’aura suffi de vingt-quatre secondes. »

J’ai adoré le naturel avec lequel se construit leur histoire. Tout se fait pas à pas entre eux. Et moi j’aime tellement quand les personnages prennent leur temps. Entre eux, c’est comme une évidence. Ils vont se sauver l’un et l’autre. Leur histoire est belle et intense. Je vous recommande grandement ce livre plein de rebondissements, original et plein d’émotions. Moi je suis sous le charme. Et j’attends déjà son prochain roman avec impatience. Foncez lire ce livre. Il sort aujourd’hui !

« Elle est mon alter ego, la femme de mes rêves, ma meilleure partenaire pour ce jeu auquel tout le monde se prête : la vie. Tu me sauves, je te sauve. Tu vis, je vis. »

Note : 5/5

 

Elsa

6 commentaires sur “Save me – catch & shoot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s